Un nouveau chez soi, l’occasion de réunir un groupe d’amis;en réponse à quelques messages envoyés, des présences confirmées pour cet évènement. Un sourire m’est venu dans l’établissement de ma liste d’invités car des images en flash apparaissaient et s’ouvrait devant moi un raccourci de vie, à travers les copines d’enfance ou quelques grands témoins de ma vie(s) ces 10 dernières années…

MES COPINES D'ENFANCE, OU LES DEUX GRANDES PERIODES DE L'ANNEE: ECOLE ET VACANCES

ECOLE :

Emilie qui m’en veut encore des conseils avisés de Melle Q., notre maitresse de CM1 dans des dictées qu’elle m’écrivait alors que j’avais le bras dans la plâtre,… Mais je n’oublie pas ce sourire qui m’a accueilli à mon premier jour d’école à La Fontaine. Une douceur qui s’est confirmée dans les années qui ont suivi, notamment quand elle raconte ses expériences dans son métier.

  • VACANCES :

Géraldine qui révélait son camaïeu de tous les rouges possibles tout au long du mois d’août sur la plage. De mes moqueries, elle se vengeait en prenant toute la place sur le matelas pneumatique quand on avait commencé à sécher. Autres souvenirs un peu plus tard, des trains presque ratés à cause de parties de tarot interminables, cette découverte des vins de Bourgogne avec un guide d’exception en la personne d’Eric,…

DES TEMOINS DES GRANDES ETAPES DE MA VIE CES DIX DERNIERES ANNEES DANS ORDRE UN ORDRE (PRESQUE) CHRONOLOGIQUE:

LE QUEBEC :

Karima. Il y a 10 ans maintenant on découvrait ensemble les tempêtes de neige, qui s’abattaient bien sur juste à notre sortie du métro (le carrefour québécquois) ; très vite on a trouvé notre propre remède un bon chocolat chaud devant la petite maison dans la prairie !… Après cette année ensemble, on s’est souvent croisée entre Québec, Paris et Montréal. toutes ces années furent aussi une jolie ouverture sur le monde et ses identités. De nos moments de joies, toujours, on profite bien, zharma, zharma !

Houria. Le retour du Québec fut source d’un petit décalage et de nouveaux points de repères à prendre. Un peu déboussolée, les recommandations d’Houria me remettaient en piste, et ces précieux conseils, mode notamment, ont continué ensuite lors de nos sorties entre filles ou d’un petit « happy hour » à notre manière.

  • LA TENUE BLEUE :

Ti-Changet Benoit, (Paul et Arnaud) pour la séquence Ecole. A Benoit, je dis respect, parce qu’il fut notre vice-major de la Promotion Malavergne d’abord, et parce qu’ensuite, lors des combats, il valait mieux se garder à distance de lui. Combien de binômes cassés Benoit ? Ti-Chang fut alors ma jumelle de « classes » : même groupe de combat, tours de garde ensemble aussi souvent que possible, encouragement réciproques au 3000 mètres et à la sonnerie du réveil,… A cette complicité sur le terrain, s’ajoutait celle des premières confidences : « dis Aurélie qu’est ce que tu penses de Benoit ? », puis une jolie place dans leurs vie, un peu comme un témoin de leurs grands moments à chacun et ensemble, comme ce joli honneur de me confier le rôle de marraine de Paul.

Aymeric comme représentant de la SDCI. Et oui, la vie fait parfois de drôle de clin d’œil, hein Aymeric ? En fait, dans les locaux bleus, on s'est seulement croisé et peut être échangé un simple bonjour de courtoisie… Notre QG commun fut d’abord un bar Guinness puis la meilleure pizzeria de Paris, puis on s’attache à découvrir de nouveaux cafés et restaus afin de poursuivre nos mondes à refaire et nos échanges.

  • L’ECHOPPE D’ARSENAL :
  • Séverine, ma jumelle actuelle, professionnellement. Arrivée, un peu avant moi, tu m’as montré les premières bases, puis on a appris ensemble notre métier sous le regard bienveillant de nos « confirmés », en Expérience et Sainte Expérience… Au-delà de nos missions quotidiennes accomplies, de jolies discussions sur la marche des crabes ou des rêves de voyages partagés, assaisonnent nos jolies leçons de vie reçues "les filles, pro-fi-tez!!"

    • LE TAE KWON DO :

    Aude. Advers-Parten-aires idéales, même si on a pas tout à fait le même gabarits, on s'entraine mutuellement, en cours bien sur mais pas seulement! Ainsi un petit coup d'éclat de " la bombe", et de hop voici Ludo! Des premiers blocages appris au Taegeuk Yi Jang en mémorisation et notre ceinture verte en préparation, on avance ensemble doucettement vers la souplesse, la combat-titude et la sagesse absolues.

    • HORS CATEGORIE:

    Nathalie. Des souvenirs de petites filles en commun en Sicile ont été l'origine, il y a quelques mois, de vraies (re)trouvailles, au cours desquelles on s'est découvert tout plein d'interêts communs autour de la culture, des photos et des mots, d'arts martiaux,...  D'un petit clin d'oeil en SMS à l'échange d'impressions sur Facebook, et avec des moments pour de vrais, cet univers continue à s'agrandir!

    Benoit, Alice, Elio, et Jules. Benoit, notre fratrie faite de nombreuses incompréhensions mais surtout de beaucoup d'amour, on l'a souvent ouvert à nos amis... C'est donc tout naturellement qu'Alice est entrée aussi dans ma vie quand elle a poussé la porte et s'est installée dans la tienne. Puis de nouveaux rayons de soleil ont pointé le bout de leurs nez, avec Elio et Jules. Avec tout ton petit monde, de si jolis souvenirs se dessinent…

    Et puis, avec certains, la vie de tous les jours nous a éloigné un peu sans qu’on y fasse vraiment attention, les contacts parfois se raréfient un peu plus, par l’espace qui nous sépare ou pris par un travail trop prenant; on prend et on donne juste des nouvelles aux grandes occasions ou on se croise le temps d’un verre ou d’un diner. Ainsi, mes deux copines d’enfance sont devenues maman et au fond je connais peu, Louis et Gabin ou Valentin et Elise ; je ne suis pas, pour Paul, la marraine présente que j’aurai voulu être… J’espère qu’on remédiera vite à ça !! Mais malgré je savais que vous étiez toujours là si besoin, et j’espère que vous étiez convaincus de la réciprocité !

    Toutes ces années,  avec quelques autres personnes que vous connaissez, vous m’avez fait grandir ; votre regard, posé sur moi, a transformé le mien. En ce jour d’ « inauguration officielle» de mon nouvel appartement, et donc également un peu de nouvelles pages à écrire, je voulais juste vous dire merci pour la confiance que vous m’avez témoignée et l’assurance en moi que vous m’avez donnée.