Le cœlacanthe est un poisson ayant peu évolué morphologiquement depuis 350 Millions d'années. Découverts initialement sous formes de fossiles par Louis Agassiz en 1832, deux espèces vivantes, du genre Latimeria (en l’honneur de Marjorie Courtenay-Latimer et des eaux dans lesquelles elle a été retrouvée), furent décrites à partir  des années 30.

Près de 200 spécimens ont été capturés depuis 1952. Bien que cette espèce soit protégée et répertoriée sur la Liste rouge de l'UICN comme "en danger extrême", sa pêche intensive le mène à l’extinction.

Le coelacanthe  mesure entre 1,50 mètre et 1,80 mètre de long en moyenne, et pèse environ 65 à 95 kilogrammes. Avec son squelette partiellement ossifié, son corps couvert d’écailles, parsemé d’épines et de tubercules, le coelacanthe a tout du poisson préhistorique.
Doté d'écailles, plus fines que chez les autres poisson, de nageoires charnues et d'une poche de gaz avec des parois épaisses qui pourrait être le vestige d'un poumon ancestral, le coelacante ressemble ainsi aux ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres.  De plus, le coelacante est ovivipare; par exemple les femelles de Latiméria ne portent que quatre à cinq petits alevins (32,2 cm) et leur gestation pourrait durer près d'un an. Avec son squelette partiellement ossifié, son corps couvert d’écailles, parsemé d’épines et de tubercules, le coelacanthe a tout du poisson préhistorique.

Pour lire un peu plus sur le coelacante:

http://www.dinosoria.com/coelacanthe.htm

http://www.bnf.fr/documents/biblio_coelacanthe.pdf

http://www.pbs.org/wgbh/nova/fish/ (en anglais) et pour jouer avec lui http://www.pbs.org/wgbh/nova/fish/quiz.html