Le Musé Océanographique de Monaco est un très beau musée où on  entre les yeux écarquillés, et, on en sort comme d’un doux rêve éveillé.
Dans le temps suspendu entre ces deux moments, on y savoure une vraie ode à la découverte des mers et des océans, notamment à travers des hommages au Prince Rainier I dont le laboratoire embarqué est  reconstitué ou les premiers sous-marins, des squelettes de baleines ou autres mammifères marins. Et  sur deux étages, une plongée dans toutes les mers du monde est offerte aux visiteurs via des aquariums avec de nombreuses espèces plus extraordianires et surprenantes les unes que les autres proposent.... Parmi ceux-ci, il est un passage obligé, l’impressionnant "Mur"  nous présentant requins, raies, tortue et autre espèces aquatiques multicolores. Petit ou grand, on y nage de bonheur!Un détail du mur

Tete de requin

 

A ne pas manquer non plus, sur le toit du musée, les tortues de terre ainsi qu’une très belle vue sur la ville et sur la mer. De même, l'accès au Musée est aussi une ballade magique, tout en longeant un bout de cote on monte vers une vue panoramique sur la ville et ses horizons.  

 

 

Petits historique et présentation factuelle du Musée

Fondé en 1910 par le Prince Albert Ier de Monaco, le Musée océanographique est un lieu exceptionnel entièrement dédié à la mer.

Le bâtiment de pierre blanche de la Turbie et de calcaire de Brescia dans ses éléments ornementaux, est soulevé sur une falaise d'où cette magnifique sensation de grandeur. Œuvre de l'architecte Paul Delefortrie, le musée possède trois étages ouverts au public et dédiés à la mer et ses habitants.

« Connaître, aimer et protéger les océans » a toujours été la vocation du musée. Ainsi, sa mission est de développer et de faire connaître à un large public l’Océanographie à travers les collections historiques de la principauté de Monaco, aux travers des expositions permanentes et temporaires.  les collections vivantes de son Aquarium.

 

Possèdant l’un des aquariums les plus anciens d’Europe, le Musée a, depuis sa création, constamment développé ses collections vivantes  tout en modernisant ses structures, notamment afin d'améliorer l’aspect enchanteur et éducatif de ses bassins. 

En effet, dès 1903, poissons et invertébrés de Méditerranée étaient maintenus dans des bassins en ciment armé. Puis en 1931, des poissons tropicaux sont présentés pour la première fois au public. Aujourd’hui, les 90 bassins offerts aux visiteurs sont autant de fenêtres ouvertes sur la Méditerranée et sur les mers lointaines. Au travers d’écosystèmes  reconstitués, de la Méditérannée aux zones tropicales en passant par toutes les zones de mers tempérées dont l'Océan Atlantique, l’univers marin dévoile ses secrets mais aussi sa beauté et sa diversité. La collection est riche de 350 espèces de poissons (pour plus de 6000 spécimens), 200 espèces d’invertébrés, et 100 espèces de coraux tropicaux.